20190717 Neuralink Launch Event

Traduction de l’abstrac du papier de recherche publié :

Les premiers pas de Neuralink vers un système IMC à large bande passante et évolutif. Nous avons construit des réseaux de petits “fils” d’électrodes flexibles, avec jusqu’à 3 072 électrodes par réseau réparties sur 96 fils. Nous avons également construit un robot neurochirurgical capable d’insérer six fils (192 électrodes) par minute. Chaque fil peut être inséré individuellement dans le cerveau avec une précision de l’ordre du micron pour éviter la vascularisation de surface et cibler des régions spécifiques du cerveau. Le réseau d’électrodes est conditionné dans un petit dispositif implantable qui contient des puces personnalisées pour l’amplification et la numérisation embarquée à faible puissance : le boîtier de 3 072 canaux occupe moins de (23 × 18,5 × 2) mm3. Un seul câble USB-C permet la transmission de données sur toute la largeur de bande de l’appareil et l’enregistrement simultané de tous les canaux. Ce système a permis d’obtenir un rendement de pointe pouvant atteindre 70 % dans les électrodes implantées de façon chronique. L’approche de Neuralink en matière d’IMC présente une densité de conditionnement et une évolutivité sans précédent dans un boîtier cliniquement pertinent.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Pour très grossièrement simplifier, le but de cette machine est de insérer quelque chose le moins inconvénient possible pour le cerveau pour être en capacité de communiquer par impulsion à l’échelle d’un neurone.

20170420 Waitbutwhy article

L’idée court terme de neuralink est de fabriquer des appareils pour traiter de graves maladies du cerveau. Sur le long-terme l’idée est de créer un “neural lace”, un troisième cerveau digital.

Neural lace

Ce neural lace serait une “couche numérique au-dessus du cortex” qui n’impliquerait pas nécessairement une insertion chirurgicale extensive, mais idéalement un implant à travers une veine ou une artère. l’objectif à long terme est de parvenir à une “symbiose avec l’intelligence artificielle”.

“If you can’t beat it, join it”.

Entreprise

Mission : Développer une interface Cerveau-Machine/Brain-Machine Interface (BMI) capable de créer un troisième niveau de cerveau (reptilien, cortex, digital).

Cela s’intègre comme une piste de solution pour humain lors de l’avènement de l’intelligence artificielle générale.

Nous avons actuellement un moi digital mais on y accède et on reçoit de l’information de celui ci très lentement par rapport à un ordinateur. Lors de l’avènement de cette intelligence artificielle générale, nous – humain – seront dépasser et il nous faudrait un outil pour pouvoir se mettre au niveau.

Création : Juillet 2016

CEO : Elon Musk