Vous pouvez lire le premier article de la série ici.

Pour ce second article, je vous propose 3 livres/concepts qui ont radicalement changé ma manière d’organiser mes espaces et mon environnement.

S’organiser pour réussir (Getting Things Done) – David Allen

J’ai lu ça en 2010 et j’ai pris une grande claque. 250+ pages sur un PDF reçu par email lu en quelques semaines. À peine le temps de faire tout ce qui est expliqué dans le livre et de mettre en place le système. Un changement majeur dans ma vie, Michel Onfray appelle cela un hapax.
Ce livre m’a apporté 3 choses importantes :
Un « Brain dump », c’est à dire le fait de vider son cerveau, toutes les idées qui nous passent par la tête, j’ai bien dis toutes, les projets, les voyages, les sports, langues, arts que l’on aimerait apprendre, les mots que l’on aimerait dire à nos proches. Une idée par bout de papier, une feuille A5 exactement pour moi. Je pensais en avoir largement plusieurs centaines voir 1000. Finalement, je me suis rendu compte qu’il y avait entre 100 et 200 papiers dans ma pile. L’idée de vider sa tête de tout ce qui l’encombre est de retrouver un esprit clair.
La métaphore utilisée dans le livre est l’esprit comme l’eau. Si un caillou tombe dans un lac, l’eau va créer une onde proportionnelle à la taille du caillou, mais va retrouver son état initial, plat sans ondulation.
En même temps que ce brain dump est venu un material dump. J’ai rassemblé l’ensemble des objets de mon appartement au centre de ma chambre (appartement d’étudiant à l’époque). Quand je dis tout c’est vraiment tout, tout ce qui peut être ranger dans la cuisine, la salle de bain, les vêtements &c. Pour finalement décider de ce que je fais avec chacun de mes objets.

La deuxième chose que ce livre m’a apporté est un changement de paradigme (une représentation du monde, une manière de voir les choses) de l’information et de la gestion du temps. Ce Brain dump et material dump est la première étape, elle permet d’avoir une meilleure vision du problème ou de la situation. La seconde étape est de traiter tout cela avec un système simple. Ce système (la méthode GTD) est basé sur la confiance en celui-ci et surtout l’action. La confiance dans le système permet de ne plus avoir peur d’enlever des idées de son cerveau car il est possible de les retrouver.
Les décisions de ce qu’on garde, de comment on organise et de quoi faire de ces idées et objets sont simplifiées. Le système est ce qu’il est, mais son objectif est d’aider à agir efficacement et massivement.

La troisième chose que ce livre m’a apporté autre qu’un grand début dans une habitude de lecture ainsi qu’une aisance à lire l’Anglais, est le fait de m’avoir ouvert à un monde de possibilités infinies et d’ambitions sans limites. Ce livre m’a permis d’avoir de nouvelles idées, de réfléchir concrètement et d’avancer dans des projets sans rester à un niveau simplement intellectuel.

Appliqué à la maison, j’ai réorganisé profondément l’agencement de mon appartement et pris des habitudes simples comme faire ma vaisselle. Cela du jour au lendemain avec le concept des tâches de moins de 2 minutes.

Zéro Déchet – Béa Johnson

Dans mon aventure écologique, que j’ai poussée après mes études en recherchant du travail, j’ai eu l’occasion de lire ce livre. L’idée de ne jeter presque rien (1 L de déchet non recyclable et non compostable en 1 an pour une famille de 4 personnes) sans vivre en hermite est très intéressante.
On est plongé dans une histoire touchante d’une personne qui essaye de ne plus jeter.
Ce livre est un moyen d’observer sa vie par les objets, par ce qu’on jète et donc aussi par ce qu’on achète. Cela touche toutes les pièces. Si vous n’avez plus qu’une dizaine d’objets pour votre hygiène, alors vous n’aurez pas besoin d’un grand meuble de salle de bain pour entreposer tout cela.
Le prisme de zéro-déchet se base sur l’utilisation de nos objets en fin de vie et donc sur leur nécessité. L’expérience de l’auteure qu’elle a poussée à l’extrême en essayant de créer elle-même l’ensemble de ses produits d’hygiène et de propreté ainsi que ses condiments est très instructive et il en ressort forcément une manière plus intelligente d’acheter, d’utiliser et de jeter.
Très concrètement, pour moi, une bonne parti du plastique que j’avais (objets &c) a réduit radicalement. J’ai privilégié l’usage long terme et la réparation de mes vêtements et objets avant d’en acheter de nouveaux.
Pour ce qui est de l’aménagement, j’ai réduis l’espace alloué aux poubelles. J’ai même réussi pendant 6 mois à ne pas jeter de poubelle à ordures ménagères dans mon appartement pour mes besoins personnels. Cela se remplace par la gestion d’un composteur mais c’est moins crade que la poubelle, et vous vous positionnez dans le cycle de la vie en recréant un élément primaire : de la terre.

La magie du rangement – Marie Kondo

Deux années plus tard j’ai de nouveau pu passer en revu l’ensemble de mes objets, catégorie par catégorie, pièce par pièce. Les schémas fournis avec le livre sont très pratique.
La différence avec les précédents c’est l’accent sur le fait de n’utiliser et ne s’entourer que d’objets que l’on aime profondément. La contre-partie c’est de ne plus s’encombrer d’objets que l’on aime pas. Les 5 catégories principales sont les vêtements, les livres, le papiers, les objets divers, les objets sentimentaux. Une fois les premières catégories réalisées comme entrainement, il est plus facile de s’atteler aux objets divers se trouvant dans les pièces de vies.
Ce livre et sa mise en pratique m’ont apporté plusieurs changements profonds. Je passais beaucoup de temps à reflechir à comment organiser ma penderie, comment plier des habits, « il vaut mieux attacher des t-shirt à des cintres ou les plier ? », comment organiser sa cuisine de la meilleur manière &c.
Lorsque vous rénovez un appartement et que vous allez chez un cuisiniste vous vous rendez compte à quel point ces questions ne sont pas débiles mais très importantes.

Tous les jours vous vous habillez, vous utilisez votre cuisine, et votre salle de bain. Ce sont des espaces très important qui conditionne votre vie sans que l’on s’en rende compte. Ces livres peuvent vous faire prendre conscience de tout cela.

Je suis très heureux d’avoir pu lire ce dernier livre avant d’avoir rénover un appartement.

Ce que j’ai apprécié à chaque fois c’est le fait que ces philosophies sont complémentaires et même synergiques, cela me conforte d’une certaine manière.

Les prochains articles de la séries rentreront plus dans les détails.

Bonus : Le film La Maison sur l’océan est une très belle histoire qui motive bien pour se lancer et pour avancer dans ce genre de projet !

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.