Cet article est le premier d’une série de 3, 5 ou du nombre que je veux 🙂

Quand j’étais petit ce que je préférais dessiner pendant une période c’était la maison de mes rêves. Je n’arrivais jamais au bout bien évidemment, mais il y avait toujours une piscine, de grandes pièces de vie avec des salles de jeux. J’étais très souvent embêter par la forme de la maison, en U, L, en O etc.

Maintenant que j’y pense c’est assez drôle de me rendre compte que cela peut être des problématiques très importantes dans le monde réel comme lors de la phase « projet » du nouveau campus d’Apple : « l’Apple Park ». Pour information, c’est le dernier projet auquel Steve Jobs a participé. Lors de sa dernière intervention publique avant son décès :

Je pense qu’on a le moyen de créer le meilleur campus au monde et je pense vraiment que les étudiants en architecture viendront ici pour voir ce bâtiment, je pense qu’il sera à un tel niveau. – Steve Jobs

Voici une photo tirée de l’article super intéressant sur le nouveau campus de Wired. On distingue bien les différentes forment explorées pour un bâtiment devant accueillir 12 000 personnes.

Norman Foster’s sketch of the building’s evolution, from propeller shape to circle.

Le campus en juin 2017 :

Photo by Uladzik Kryhin

Puis le jeu « les sims » est sorti. J’adorais créer ma propre maison et faire vivre mes personnages dedans, c’était dingue ! Le challenge avec mes frères qui y jouaient également était de créer la plus belle maison, celle qui avait la plus grande piscine… Tout cela a duré 1 ou 2 mois, c’était intense et je m’imaginais vraiment pouvoir le faire en vrai un jour !

En 2012 j’ai eu l’opportunité d’acheter une maison avec mes deux frères, la compétition était donc finie, place à la synergie. Appelons cette maison « Atrilogie » pour simplifier les choses. Cela a été une magnifique expérience, car nous nous sommes lancés dans un projet fou de la rénover profondément. Ce n’était pas aussi fou que le film La maison sur l’océan mais dans ma tête c’était similaire !
Nous avons fait la majorité des travaux nous-même mise à part la plupart de l’électricité et la plomberie.

Atrilogie v0
Atrilogie v1

Enfin, l’année dernière de la même manière j’ai mené des travaux de rénovation dans un appartement de 37 mètres carrés (m2) à Paris avec l’aide à distance de mes frères toujours présents pour ce genre de projets un peu déglinguo ! Merci à eux.

Pour cet appartement familial, les travaux délégués à des artisans devaient durer 2 mois de mai à juillet, mais bien entendu et comme la plupart des personnes autour de mois ont presque eu la joie de me prévenir, le retard n’a pas manqué ! Le fameux « c’est comme ça » était de mise.

Cet article peut être vu comme ma (petite) contribution pour vous éviter les obstacles classiques des travaux, ou faire en sorte de minimiser ces obstacles et qu’ils s’accordent avec l’ambition de votre projet.
Fin décembre, juste avant Noël l’entreprise m’a rendu les clés. Ce que vous ne savez pas c’est que j’ai « emménagé » dedans mi-août sans eau chaude, ni cuisine, un bac de douche sans paroi ni lavabo. Heureusement les toilettes, un lit et de quoi prendre une bonne douce froide étaient là ! C’était à la fois une période difficile et à la fois des moments puissants.

Si je devais me relancer dans un projet de rénovation, comment m’y prendrais-je ?

Les idées transmises dans cet article ne sont bien évidemment pas des solutions parfaites pour vous, mais il y a des principes fondamentaux qui peuvent vous intéresser. Si cela peut vous apporter des idées et vous aider pour votre projet alors l’objectif sera atteint !

0 Avant-Projet

Mon idée derrière cette rénovation d’appartement était de vivre dedans. Bien sûr il pourra être loué, mais le but est d’abord de réfléchir pour soi et pas pour de la location. L’appartement sera plus confortable et mieux pensé.

Budget

Parce que j’étais en charge du projet dans l’ensemble, je vais parler à la première personne.
Pour un appartement parisien j’étais sur 1000€ par m2 pour refaire l’ensemble de l’appartement sur le long terme : nouvelle salle d’eau (oui sachez que les artisans ne parlent pas de « salle de bain » mais de « salle d’eau », autant tout de suite vous mettre dans le bain 🙂 nouvelle cuisine, parquet à poncer et vitrifier, rénovation des toilettes, quelques cloisons à abattre et à construire etc. Pure transparence, j’ai dépassé le budget de plus de 30% à la fin des travaux.

Avant de donner son argent à une entreprise il y a quelques questions utiles à se poser. Dans cette phase, place à l’imaginaire et s’il vous plait faites tomber toutes les barrières concrétisées par les « mais ça c’est pas possible ! » ou les « ça ne marchera jamais », ou encore les « On a pas assez d’argent »/« ça coutera trop cher ». Ne pas se limiter dans les pensées est le moyen que j’ai trouvé d’inclure quelques « rêves » et idées originales comme par exemple la table au dessus de l’escalier dans l’Atrilogie. C’est ce qu’on pourrait appeler la phase créative.

Aménagement des pièces

Dans l’idéal, est-ce que vous souhaitez changer l’aménagement de l’appartement ? Casser des murs, modifier l’emplacement de la salle d’eau, faire une cuisine donnant sur séjour, des toilettes à l’intérieur ou à l’extérieur de la salle d’eau…

Chez Vision eCo on aime bien la simplicité. Les points de repères physiques à prendre en compte sont les circuits d’eau, d’électricité et de gaz si vous souhaitez voir du gaz. Plus vous simplifiez vos énergies et ressources, plus vous simplifiez vos travaux. Pour l’appartement j’ai donc choisi d’enlever le gaz car il était uniquement présent en tant que chauffe eau pour la douche et l’évier. Si vous avez une installation d’eau chaude pour le chauffage c’est une autre histoire.

Pour ma part, de gros aménagements étaient prévus, notamment le déplacement de la salle d’eau pour remettre à son lieu initial ainsi qu’une ouverture de la cuisine sur le séjour pour améliorer l’espace et la luminosité. Tout cela a été discuté avec mes frères pour se mettre d’accord.

Dans cette phase, vous pouvez par exemple noter et être à l’affût de toutes les choses que vous aimez dans votre maison/appartement actuel, la maison de vos parents et grand-parents, l’appartement de vos amis, la maison de vacances dans lequel vous avez passé un séjour quand vous étiez petit…

Notez tout ce que vous aimez, l’agencement des pièces, les couleurs, les matériaux utilisés, les meubles, les différents espaces…

La question de l’architecte d’intérieur

Voici ce que peut vous apporter un.e architecte d’intérieur :

  • Le plus important : des idées et concepts. Exemple pour l’appartement : un bar partant de la cuisine et se prolongeant en meuble TV a été un concept très pertinent et finalement réalisé.
  • Suivi des artisans pendant la réalisation des travaux.
  • Lien avec les artisans.
  • Plan de l’appartement avec mesures très pratique comme document de référence pour les artisans et vous.
  • Quelques coupes/vues 3D et 2D pour s’imaginer encore mieux les espaces.
  • Précisions sur les emplacements des interrupteurs, des prises, et des points lumineux. Un point que j’ai trop négligé dans ce projet d’appartement.
  • Emplacement des radiateurs.
  • Installation de faux plafonds.
  • Est-ce qu’il est possible de casser des murs car non-porteurs…

Pour être clair, le tarif est selon moi (sur Paris) de 18% du montant des travaux pour une prestation allant de la définition de plans avec dimensions avec suivi de chantier.

Parce que le budget était tout de même limité, le suivi de chantier par l’architecte n’a pas été retenu. Seul les plans ont été réalisés.

1 Projet

Une fois que vous avez une bonne idée visuelle des pièces et des volumes de l’appartement vient l’aménagement de chaque pièce et l’ameublement. Avant même de contacter les artisans il vous faut amorcer une réflexion plus précise en reliant vos idées avec des références de matériaux et de meubles que vous souhaitez dans votre appartement.

Ces précisions vous permettront de réduire le temps de travaux et de faciliter les échanges avec les artisans. Vous pourrez, dans un premier temps, disposer d’un devis qui sera très proche de la facture finale. Dans un second temps, et ce durant toute la période des travaux, cela vous permettra de ne pas prendre de décisions trop hâtives et/ou non prévues; de ne pas être confronté à des décisions d’artisans en désaccord avec vos souhaits.
C’est typiquement sur ce point qu’un architecte peut être pertinent.

Je parle d’« amorcer » la réflexion car c’est une partie qui va évoluer en fonction du budget, de vos goûts personnels, des goûts des autres personnes si vous n’êtes pas tout seul… et des discussions et échanges avec les artisans qui sont porteurs de conseils professionnels importants.

Pour organiser un peu la réflexion, j’ai eu recours à deux outils pour les deux projets de rénovation : un mind-map puis un tableur style Google Spreadsheet/Excel.

Le mind-map permet de mettre à plat l’ensemble des idées et concepts à intégrer dans chaque pièces. Ensuite pour que le mind-map prenne tout son sens et pour concrétiser les concepts, il est utile de réaliser une liste des matériaux et de meubles que vous souhaitez.

Exemple d’un début de mind-map :

Mind-map

Tableur : il pourra prendre la forme d’un devis détaillé comme celui que vous fournira l’artisan par exemple. Cela sera un bon moyen d’analyser les devis, de prendre en compte leurs références de produits et d’échanger avec eux. Au moment de la facture, cela sera aussi un bon moyen de vérification.

Les colonnes que vous pourrez retrouver dans ce tableur : description de l’objet, référence (un lien internet suffira par exemple) prix/budget, unité/nombre d’éléments. Vous pourrez dans un premier temps avoir trois lignes pour le même objet afin de vous laisser des choix.

Vous voulez faire des choses vous-même ?

Maintenant que vous avez une idée plus claire, vous pouvez commencer à imaginer ce que vous pouvez faire, ou ce que vous allez déléguer. Si vous avez l’âme d’un bricoleur, alors vous pouvez réfléchir à certaines choses à faire vous-même.

Attention à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre. Un projet de rénovation peut être extrêmement lourd à mener physiquement mais encore plus mentalement. Casser un mur c’est super cool, ramasser les débris et les transporter à la déchèterie beaucoup moins.

Je suis très reconnaissant d’avoir appris beaucoup en terme de « bricolage » car pour l’Atrilogie nous avions décidé de faire les travaux nous-même. J’ai donc pu apprendre à :

  • Utiliser une « disqueuse » pour découper des parties de murs (machine qui fait tourner un disque pour découper presque n’importe quel matériaux selon les disques).
  • Casser du carrelage.
  • Construire des cloisons avec des plaques de plâtres vissé sur des rails métalliques.
  • Savoir faire un mélange d’enduit (poudre + eau) et le poser pour aplanir des surfaces et boucher des trous/fissures (enduit de rebouchage/enduit de finition).
  • Réaliser du « ragréage » (avant la pose de carrelage sur le sol par exemple).
  • Poser du carrelage.
  • Souder du métal.
  • Poncer tous types de surfaces.
  • Décaper et Peindre (murs, plafonds, volets, portes…).
  • Monter une cuisine et une salle de bain.
  • Découper et construire des meubles/objets en bois.

Le principal argument pour faire soi-même à part par passion ou si vous êtes du métier, c’est l’économie d’argent et de temps. En effet vous économisez sur le temps de main-d’oeuvre qui est généralement la partie la plus chère du devis selon les matériaux que vous prenez. Mais le temps et le résultat final sont à prendre très sérieusement en compte.

Si vous avez un devis d’artisan bien exhaustif et précis, vous pourrez toujours décidez de réaliser plusieurs parties vous-même pour réduire le coût et rentrer dans le budget. C’est typiquement ce que j’ai fais pour l’appartement.

Devis

Un conseil que j’avais entendu il y a longtemps était de toujours réaliser trois devis pour comparer et choisir. L’une des choses les plus utile outre le fait d’avoir différents prix est la discussion que vous allez avoir avec l’artisan. En effet il va vous poser des questions qui vont automatiquement faire évoluer votre projet. C’est la concrétisation et la recherche de solutions pour réaliser votre projet. Il y a aura des problématiques sur certains de vos choix et inversement il y aura de nouvelles idées auxquelles vous n’aurez pas pensés. Chaque artisan aura sa manière de faire et ses solutions, plus vous discuterez avec les artisans plus vous pourrez faire un choix intelligent.

J’ai finalement choisi les artisans qui m’ont proposé le devis le plus clair et qui m’ont été recommandés par un ami. Voici les différentes catégories que l’on peut retrouver dans le devis :

  • Démolition.
  • Descente Gravois.
  • Approvisionnement.
  • Construction (cloisons, faux plafonds).
  • Plomberie + fournitures.
  • Faïence salle d’eau et cuisine + fournitures.
  • Fenêtre WC + fournitures.
  • Electricité : par pièce nombre de prises, types, disposition allumage + fourniture matériel.
  • Parquet et vitrification.
  • Peinture.

Pour chaque élément (ligne) dans ces catégories, il y avait la description et la référence du matériau ou de l’objet, la quantité de matière associée à une unité (m2, mètre linéaire ml, m3…) puis les prix à l’unité et totaux hors taxe. Pour chaque catégorie un sous-total du prix était calculé. Ainsi cela simplifiait la modification du devis et la place de chaque catégorie de travaux.

Sur une majorité de prix vous pouvez obtenir une TVA (taxe) à 10%, une simple recherche internet vous permettra de connaitre la loi en vigueur et les conditions d’application de cette taxe, fixée par défaut elle à 20%.

Lisez bien les conditions de paiement. En toute logique l’entreprise a besoin d’un apport initial pour l’achat de matières premières. Elle doit également être livrée à temps; d’autant plus lorsqu’il s’agit de références précises (radiateurs, type de carrelages…). Ensuite il y a un versement en cours puis un autre à la fin des travaux. Attention à ne pas payer la totalité avant la fin des travaux car vous n’aurez plus de levier de négociation s’il y a des retards de travaux.

Un autre point que j’ai complètement omis par confiance naïve et qui peut se révéler très important, c’est l’ajout d’une date de livraison des travaux par l’entreprise sur le devis. À lier à un montant à payer par l’entreprise par jour de retard par exemple. C’est un moyen de formaliser l’engagement et la responsabilité de l’entreprise sur les délais car sinon il ne s’agit que de promesses…

Un prochain article présentera une liste exhaustive des choses auxquelles il est difficile de penser lorsqu’on fait des travaux et qui se retrouveront pourtant importantes lorsque nous habitons dans un appartement/une maison. C’est ce qu’on peut appeler le détail mais cela fait toute la différence. Un exemple ? le type de cache prise électrique ou la référence exacte du blanc pour la peinture.

Lire la suite…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.