Parce que j’ai eu l’occasion d’aider plusieurs fois des personnes sur ce sujets, je vous propose de partager mes petites réflexions ici.

Je ne suis clairement pas un pro du recrutement et j’ai mis 8 mois à trouver mon premier travail mais j’ai réussi à en avoir un déjà, et pour mon deuxième travail ça s’est beaucoup mieux passé et plus efficacement avec de la négociation de salaire en prime !

1 Réseau social professionnel

L’essence d’un réseau social est d’être connecté avec d’autres individus. Le fait qu’il soit professionnel entraîne certaines distinctions avec les réseaux que l’on utilise plus habituellement tels que Facebook ou Twitter.

Tout d’abord on peut voir cela comme une aide à son métier, sa carrière voir encore mieux sa mission ! Un réseau promet la possibilité de communiquer et d’interagir avec des personnes. Oui mais qui ?

5 degrés de séparation

D’après la théorie des 6 degrés de séparation « toute personne sur le globe peut être reliée à n’importe quelle autre, au travers d’une chaîne de relations individuelles comprenant au plus six maillons »; C’est 5 maillons avec Facebook par exemple. Cela veut dire que vous êtes à très peu de relations d’Arianna Huffington, de Richard Branson ou du maire de New York, Mike Bloomberg !

Le fameux « réseau » d’école

Un truc que j’entendais en école d’ingénieur c’était « il faut se constituer un réseau ». J’ai pris ça un peu trop au pied à la lettre et je m’étais mis comme objectif d’avoir les 500+ relations. J’y suis arrivé mais je n’étais pas très regardant sur la qualité des relations.
Maintenant ce que j’essaye c’est de me connecter avec des personnes dont le métier ou la mission m’intéresse et qui peuvent être des opportunités extraordinaires pour moi. Par exemple, j’ai récemment réussi à me connecter à des personnes de chez Tesla. J’ai aussi réussi à avoir Lisa P. Jackson la vice présidente Environment, Policy and Social Initiatives d’Apple. Vous allez me dire c’est cool mais qu’est ce que t’en fais ?

Vous allez un peu vite. Rendez-vous compte qu’il y a un peu plus d’une dizaine d’année il était impensable d’approcher d’une quelconque manière ces hauts dirigeants/personnalités importantes pour nous spécifiquement. Une big star du carbone en France, Jean-Marc Jancovici, bim dans mes relations !
Maintenant, vous avez une possibilité de les contacter. Bien évidemment, cela ne marchera pas à tous les coups, mais certaines de ces personnes répondent personnellement. Jean-Marc Jancovici l’avait fait pour moi il y a deux ans. Je peux vous dire que votre journée est différente lorsque vous recevez une réponse de cette catégorie de personne.

Une vitrine comme Facebook ?

Lorsqu’un futur employeur recherche votre nom sur google, vous préférez qu’il tombe sur quel profil en premier Facebook ou LinkedIn ?

LinkedIn est aussi un très bon moyen de savoir ce qu’un ami ou une connaissance fait et de suivre son parcours. Un nouveau collègue arrive dans votre bureau ? Vous n’êtes pas obligé de succomber au réflexe « T’as fait quelle école ? » et vous pouvez être plus discret en regardant son profil. Vous apprendrez peut-être d’autres choses intéressantes sur sa vie comme des points communs (même langues apprises, pays fréquentés etc).

L’autre objet de LinkedIn est son flux d’actualité. Vous pouvez vous servir de votre flux d’actualité LinkedIn comme d’une veille professionnelle. J’utilise plutôt Twitter pour avoir un flux d’informations qui m’interesse particulièrement, mais LinkedIn offre certaines possibilités que j’observe.

2 Améliorer son profil (et son CV)

Quelques conseils simples

Le premier truc en général que vous pouvez faire tout de suite pour améliorer votre image c’est de modifier votre lien pour qu’il soit plus propre : https://www.linkedin.com/in/prénom-nom-unNombreBizarre/ en https://www.linkedin.com/in/prénomnom/;

Ensuite la meilleure chose à faire est d’observer les profils des personnes que vous admirez et d’aller voir rapidement comment il décrive leur expérience et comment ils agençent leur profil; Expérience ou formation d’abord ? …

Pour aider à décrire vos expériences et formations vous trouverez plein de ressources sur internet. L’idée est de ne pas écrire de longues phrases, d’utiliser des verbes d’actions et d’être le plus concret possible. Essayer de décrire le nombre de clients que vous avez géré, le nombre de contrats, de projets, d’applications différentes etc. Les nombres sont plus parlant que des mots.

Une grande tendance pour les étudiants est de se dévaloriser par sincérité ou par peur d’assumer les questions lors de l’entretien. En général, si vous avez une expérience de 2 ou 3 mois il n’est pas nécessaire de mettre que vous étiez stagiaire, on s’en doute si on regarde que vous venez juste de sortir du master. De la même manière dans votre titre de poste, mettez ce que vous étiez sans ajouter de mots moins valorisés tels que stagiaire, assistant ou autre. Si vous aviez vraiment le rôle d’assistant, bien évidemment mettez-le. Si vous avez fait des missions de technicien, d’ingénieur ou de commercial les derniers mois de votre contrat, alors mettez le dernier titre que vous avez exercé. Il sera toujours possible d’expliquer cela en entretien si la question vous est posée. Mais vous aurez le mérite d’être en entretien !

Prendre exemple sur LinkedIn pour votre CV

Il y a depuis peu la possibilité de télécharger en fichier PDF son profil LinkedIn; Après avoir modifié votre profil, est-ce que le CV téléchargé LinkedIn ne suffirait pas comme CV tout court ? Cela vous faciliterait peut-être la vie de chercheur de travail !

Il est raisonnable de penser que l’agencement des catégories d’une expérience : type de poste, nom de l’entreprise, la durée, le lieu et la description a fait l’objet d’une réflexion poussée; Ainsi au lieu de réinventer l’eau chaude, reprenez l’ordre LinkedIn sur votre CV.

Profil anglais et/ou français ?

Je pense que c’est un choix personnel. Mon objectif était d’éviter – à chaque modification – de recopier ce que je mettais dans mon CV sur linkedIn et vice-versa. J’avais un moment 3 profil un anglais, un français et un espagnol car je cherchais un stage en Espagne c’était clairement n’importe quoi !

Mon optique est la suivante : je préfère avoir un CV en pdf que je construis moi-même car je peux choisir mon design. Mais j’ai envie d’avoir une visibilité permanente sur internet qui ouvre le plus de possibilité. Donc, j’ai mis mon LinkedIn complètement en anglais combiné avec un CV au format PDF en français.

Je contacte essentiellement des entreprises françaises ou basées en France. Mais les contacts que j’ajoute peuvent venir de tous les pays du monde.
Si jamais je dois postuler pour des entreprises internationales, je peux toujours copier les traductions de mes descriptions LinkedIn et les intégrer dans mon CV personnel.

Si vous voulez plus d’informations et de conseils pour votre CV voir lettre de motivation, je serais ravi de pouvoir vous aider. Contactez-moi par email directement.

A bientôt !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.