Livre

Digital Minimalism: Choosing a Focused Life in a Noisy World – Cal Newport

Lu chez moi et dans les transports (train Paris – Amsterdam).  
Support : epub & PDF en anglais.

1 Sommaire 

Part 1 Foundations
Chapter 1 A Lopsided Arms Race
Chapter 2 Digital Minimalism
Chapter 3 The Digital Declutter

Part 2 Practices
Chapter 4 Spend Time Alone
Chapter 5 Don’t Click « Like »
Chapter 6 Reclaim Leisure
Chapter 7 Join the Attention Resistance

Conclusion

2 Minimalism

Le minimalism est une notion qui est est à la mode mais pas pour autant si bien comprise par les personnes que je peux rencontrer autour de moi. On a beau avoir entendu parler de Zéro Déchet, de Marie Kondo… et pourtant peu de gens ont vraiment fait l’expérience de ces philosophies synergiques.

Depuis les lectures de Zero Waste Home (Zéro Déchet) et de Marie Kondo j’ai beaucoup réfléchi à mon utilisation de la technologie et des médias que j’ai l’impression de maîtriser.

Mais il faut savoir que de nombreux ingénieurs, parmi les plus intelligents de notre planète travaillent à rendre les applications, les médias, les contenus et sites attirants. C’est pourquoi il est interessant de lire des livres permettant de mieux comprendre comment ces technologies fonctionnent.

Ce livre offre une vision claire et quelques principes simple s’appliquant à un phénomène bien trop présent dans notre vie. 

L’auteur arrive très bien a recenser toutes les utilisations que j’ai pu faire de manière plus ou moins forte de ces technologies.

Lorsque je parle de technologies ici, je parle de Facebook (l’application mobile, le site, Instagram, WhatsApp et Messenger), Twitter, Snapchat, plus récemment Netflix et aussi Google, Apple qui ont mis sur le marché les objets que nous utilisons pour accéder à ces réseaux. Il y a aussi toutes les panoplies de sites internets et médias que nous consultons parfois de manière addictive.

3 Structure du livre

La première partie se découpe en 3 temps : 

Le premier temps nous engage a prendre du recul sur l’ensemble des technologies que nous utilisons. Quels sont les sites et applications que nous utilisons ? Combien de temps consultons nous vraiment ces applications ? 

Le deuxième nous engage dans une réflexion et un challenge de 30 jours sur les technologies dont aimerait être maître et non esclave. 

Le troisième temps est consacré à la réintroduction de ces technologies. 

La deuxième partie propose quelques pratiques simples sur l’utilisation de nos outils technologiques, la consultation des médias et l’aspect social de notre vie.

Le livre nous engage à aller vers des activités plus créatives et moins passives, à des engagements socials plus réels au lieu du like. 

4 Réintroduction

J’ai particulièrement apprécié les questions et principes posées sur l’utilité de ces technologies (j’ai laissé en anglais car c’est plus pertinent dans ce genre de champ lexical) : 

  1. Does this technology directly support something that I deeply value?
  2. Is this technology the best way to support this value?

To allow an optional technology back into your life at the end of the digital declutter, it must:

  1. Serve something you deeply value (offering some benefit is not enough).
  2. Be the best way to use technology to serve this value (if it’s not, replace it with something better).
  3. Have a role in your life that is constrained with a standard operating procedure that specifies when and how you use it.

 

5 Le loisir

Les trois principes du loisir que je me suis noté :

  1. Prioritize demanding activity over passive consumption.
  2. Use skills to produce valuable things in the physical world.
  3. Seek activities that require real-world, structured social interactions.

Extreme Ownership – Jocko Willink & Leif Babin

Lu à Paris, dans l’avion et je l’ai fini à Saint-Anne, Martinique.

Titre complet : Extreme Ownership: How US Nave Seals Lead And Win

#1 Sommaire

I. Winning The War Within

1. Extreme Ownership
2. No Bad Teams, Only Bad Leaders
3. Believe
4. Check the Ego

II. Laws of Combat

5. Cover and Move
6. Simple
7. Prioritize and Execute
8. Decentralized Command

III. Sustaining Victory

9. Plan
10. Leading Up and Down the Chain of Command
11. Decisiveness amid Uncertainty
12. Discipline Equals Freedom – The Dichotomy of Leadership 

#2 Extreme Ownership

Le concept d’”extreme ownership” est à la fois simple mais profond. 

Sur votre projet, vous êtes le responsable de tout ce qui peut mal aller. Même si les personnes qui travaillent pour vous ont fait des erreurs, la première chose à faire est de prendre la pleine responsabilité et de se remettre en question soi-même.

Le concept d’introspection est assez courant dans les ouvrages américains de non-fiction classiques.

Je trouve cela utile car ça permet de ne pas être trop dépendant de la société et de toujours avoir un levier d’action, soi-même.

#3 Le leadership dans l’interaction avec son supérieur

Il s’agit selon moi d’un contenu peu courant et le plus interessant après la thèse principale du livre.

Dans la dernière partie le chapitre traitant du thème “leading up the chain of command” m’a donné beaucoup d’éléments pour regarder d’un oeil totalement nouveau la relation avec son supérieur hiérarchique.

#4 Les exemples

Les exemples militaires sont à la fois extrêmement puissants et simples. Puissant car cela implique toujours la vie de personnes, et simple dans le sens où intellectuellement ce n’est pas un domaine qui requiert des connaissances scientifiques ou spécifiques élevées.

Il s’agit de déplacements, d’équipements différents, d’avancer dans une ville, de changement de lieux et de destruction d’un bâtiment.

Nous sommes aussi habitué à ce thème récurent dans les films et les séries.

Les leçons du livre sont donc intelligibles.

#5 Déléguer et Incertitude

Finalement les deux autres concepts qui m’ont plus sont les concepts de déléguer et de décider avec une marge d’incertitude.

Les exemples sont probants et permettent d’avoir un bel aperçu et un fondement simple pour soi.

Ce livre permet de prendre une bonne respiration et d’être plus courageux dans ses propres décisions. Cela donne une bonne marche à suivre. 

Vous pouvez commenter sur le post Twitter de l’article :

Option B – Sheryl Sandberg & Adam Grant

Option B Cover
Option B Cover
Option B: Surmonter l’adversité, être résilient, retrouver l’aptitude au bonheur.

Ce livre est assez touchant. Il raconte l’expérience traumatisante de Sheryl Sandberg la directrice des opération (COO) de Facebook qui a vu son mari mourir.
Voici ce que j’en ai retenu :

Croyances – les Trois « P »

Il y a typiquement 3 croyances qui nous tombent dessus lorsque l’on vit un événement aussi grave :

  • Personnalisation – La croyance que nous sommes fautifs.
  • Pervasiveness (omniprésence) – La croyance qu’un événement affectera tous les aspects de notre vie.
  • Permanence – La croyance que les répercussions de l’événement dureront pour toujours.

Compassion

Le meilleur moyen d’être digne de compassion envers un.e ami.e est la simple présence, prendre conscience et être présent.

Lorsque quelqu’un souffre, nous devons suivre la règle de platine : traiter les autres comme ils veulent être traités. Cela fait référence et est une évolution de la règle d’or : « Ne fais pas à autrui ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse ».

La compassion envers soi-même qui est tout aussi importante vient de la reconnaissance du fait que nos imperfections font partie de l’être humain.

Blâmer l’action plutôt que le caractère : se sentir coupable au lieu d’avoir honte est mieux.
La culpabilité peut être une motivation à s’améliorer, la honte fait que l’on peut se sentir sans valeur et petit.

Inspirations et concepts

Le journal du soir : écrire 3 bonnes choses faites aujourd’hui chaque soir.

Aller de l’avant pour rebondir – 5 manières post-traumatiques de grandir :

  • Trouver une force personnelle « Ce qui ne me tue pas me rend plus fort » de Nietzsche (pour une fois que le correcteur automatique est maxi efficace !).

// C’est assez drôle car j’ai d’abord rencontré cette phrase/citation dans une chanson bien commerciale de Kelly Clarkson – Stronger remixée par je ne sais plus quel DJ et je n’avais jamais cru que cela venait d’un philosophe. 

  • Gagner de l’estime.
  • Établir des relations plus profondes.
  • Découvrir plus de sens dans la vie.
  • Voir de nouvelles possibilités.

« Laissez-moi tomber si je dois échouer. Celui que je deviens me rattrapera. »

« Je n’allais pas être un produit de mon ADN. J’allais être le produit de mes actions »

Concepts utiles pour l’éducation des enfants :

Quand les enfants ont une bonne note, au lieu de dire  «»Bon travail” plutôt dire «»”Je suis content que tu ais fait de ton mieux” c’est de la traduction basique mais l’idée est intéressante. Le but est d’enseigner aux enfants que surmonter les difficultés est notre façon de grandir. Il faut normaliser la lutte permanente. Cela est très bien décrit dans le livre The Obstacle Is The Way de Ryan Holiday que j’ai résumé dans cet article. L’échec doit être compris comme une possibilité de grandir et d’apprendre.

Quand un enfant éprouve des difficultés en mathématiques :

« le sentiment que les mathématiques sont difficiles, c’est la sensation que ton cerveau grandit ».

The Obstacle Is The Way – Ryan Holiday

The Obstacle is the Way Cover
The Obstacle is the Way Cover
Ce livre part du précepte suivant : Marc Aurèle, le dernier des 5 good empereurs romains avait écrit pour lui-même l’une des formules les plus efficaces pour surmonter toutes les situations négatives que nous pouvons rencontrer dans la vie quotidienne : renverser les obstacles.

Il est organisé en trois parties représentant le chemin à travers les obstacles :
1 La perception : le jugement objectif dans l’instant présent
2 L’action : agir de manière désintéressée dans l’instant présent
3 La volonté : l’acceptation volontaire des événements

En clair, la vie est une suite d’obstacles et votre bonheur dépendrait donc de comment nous les gérons. Plus nous les acceptons, plus nous pouvons aimer le fait de les résoudre. Cela reprend les images philosophiques du fleuve ou encore du voilier qui adapte ses voiles en fonction du vent mais n’avance pas s’il est face à ce vent.

Ce livre est très lié au stoïcisme.

Ce que j’ai retenu et appliqué

Je prends un peu plus la vie et les événements que je ne peux pas contrôler comme ils viennent. Je prends un peu plus de temps pour m’atteler à une tâche sérieuse et je suis plus enclin à faire cette tâche et de la faire bien.

Je m’organise de manière à travailler par tranche d’une à deux heures. L’application Forest m’aide à ne pas être distrait par mon téléphone. J’essaye de me concentrer sur un projet pro ou perso et d’accomplir quelque chose d’utile. Une grande partie de mon travail va être de décortiquer des problèmes ou des tâches/mails avec des demandes trop génériques. “Ranger ma chambre” comporte plusieurs actions sous-jacentes spécifiques.
Je me laisse plus de temps et me mets moins de pression pour un projet qu’avant. Si je prévois une heure pour un projet, ce n’est plus très grave si je ne sais pas ce que je dois faire exactement dans ce projet, je prends les premières minutes pour réfléchir à ce qu’il convient de faire et c’est assez nouveau pour moi finalement.

Un autre concept que j’ai pu appliqué directement dans ma vie est celui de l’anticipation. J’ai déjà pu lire ce type de concept dans d’autres livre mais il était plus intelligible dans ce livre. J’anticipe beaucoup plus les moments de la journée qui vont être clairement des obstacles à ce que j’ai fondamentalement envie de faire. je vais par exemple prévoir que mon cerveau va me jouer des tours et va penser à une pizza ou ce genre de bouffes bien saine le soir lorsque je rentre seul et que je me suis prévu des choses importantes à faire. Petit à petit je contrôle mieux mes émotions qui peuvent très facilement être négatives et nombreuses lorsque je n’y porte aucune attention.

Le livre est très agréable à lire, bien aéré avec des chapitres plutôt courts et illustrés d’exemples et d’anecdotes de grandes personnalités mondiales – typique d’un bon bestseller américain.

Quelques citations

Pour les investisseurs notamment :
“Be fearful when others are greedy, and greedy when others are fearful” – Warren Buffet

Elle illustre parfaitement la situation avec l’achat de bitcoin. Lorsque tout le monde est confiant et achète l’action c’est à ce moment qu’il faut être réservé et inversement. Par expérience personnelle avec l’investissement, c’est plutôt vrai.

“Genius is the ability to put into effect what it is in your mind. There is no other definition of it” – F. Scoot Fitzgerald

“An Entreprepreneur is someone with faith in their ability to make something where there was nothing before.”.