Nous consommons du café tous les jours sans faire attention à sa provenance, son goût si particulier ou encore son prix. Vous êtes vous déjà posé la question de savoir si le café de votre machine au bureau venait d’Afrique ou d’Amérique latine ? Arabica ou Robusta ?

Heureusement cet article va vous sauver ! Court et précis, en 5 minutes, vous apprendrez tout ce qu’il faut savoir pour redécouvrir le plaisir qu’est le café, de sa production, jusqu’à son impact sur la santé en passant par les différentes manières de le consommer.
Nous avons soigneusement choisis nos références, pour vous concocter un article qui va vous permettre de trouver du café en grain à moins de 5 euros (€) les 250 grammes (g) et de mieux dormir !

Enjeux

Le café est une denrée qui n’est pas produite en France. Pourtant nous, Français, le consommons abondamment. C’est la 2ème matière première la plus échangée dans le monde, en volume, après le pétrole. Il est également la deuxième boisson consommé après l’eau1 !

L’image du café s’est beaucoup modernisée, en témoignent les marques Nespresso® et Starbucks®. La première boutique Starbucks® a ouvert à Seattle en 1971 et le premier magasin français a ouvert en 2004, et la marque comptait déjà plus de 8 000 boutiques dans le monde. Aujourd’hui Starbucks c’est plus de 24 000 stores dans 70 pays, et un revenu de 16 milliards de dollars.

Ces deux success story montrent que le café a encore un grand avenir, et pourtant il existe aussi une grande menace sur cette culture notamment liée aux conséquences du changement climatique. C’est ce que souligne le Rapport Annuel de l’Organisation Internationale du café. Dans ce même rapport, on observe déjà une baisse de la production de 25% environ depuis les années 1970.

In addition to the many constraints, farmers in Africa, as in other continents, must also address the challenges posed by climate change. Changes in annual rainfall patterns or erratic changes in temperature impact negatively on agricultural production, including proliferation of diseases and pests and the subsequent drop in productivity – Rapport Annuel de l’organisation International du café2.

Un article de wired publié en septembre 2016 traite le sujet des conséquences du changement climatiques déjà intégré dans les stratégies et déjà en train de se produire.

Production et transformation

Bien que la production mondiale soit importante, le café reste très majoritairement issu d’exploitations familiales d’une dizaine d’hectares (80 à 100% en Afrique et de 60 à 80% en Asie et Amérique latine). Cinq pays producteurs représentent à eux seuls plus des deux tiers de la production mondiale : le Brésil, le Vietnam, la Colombie, l’Indonésie, Ethiopie. La carte ci-dessous montre en jaune, les pays consommateurs et en vert les pays producteurs2.

ICO Members on Annual Review 2014-2015
ICO Members on Annual Review 2014-2015

Vous avez certainement déjà entendu parler de « café 100% Arabica » ou encore de « Pur Robusta », mais savez-vous ce que cela signifie ?
Il existe deux variétés de café : Arabica (70% de la production mondiale) et Robusta (30%)3. L’Arabica est produit principalement en haute altitude en Amérique Centrale, du Sud et en Afrique Australe. A la tasse, l’Arabica est délicat, fruité et finement aromatique. Le Robusta quant à lui est produit en basse altitude dans les régions d’Asie et d’Afrique. Le Robusta se caractérise par sa puissance et son côté corsé.
Cinq étapes sont nécessaires pour obtenir le grain brun à partir du fruit. Une sixième pourrait être celle de moudre le grain pour obtenir la poudre.

Coffee Plant by Katya Austin on Unsplash
Coffee Plant by Katya Austin on Unsplash
  1. Récolte des fruits : après 6 à 11 mois, les fleurs blanches de caféiers se sont transformées en fruits: petites « cerises » rouges, signe d’un fruit arrivé à maturation. Ces cerises contiennent les fameux grains de café (cf. image au dessus).
  2. Lavage ou Séchage : cette étape permet de séparer les grains verts à l’intérieur des fruits, de la chaire des cerises. Ensuite, soit les cerises sont baignées et par fermentation, on peut en récupérer les grains, soit on peut laisser sécher les fruits et par tamisage on récupère les grains verts.
  3. Sélection des grains
  4. Mélange
  5. Torréfaction : obtention d’un grain brun à partir du grain vert en faisant chauffer ce dernier à 200°C.

Labels

Vous avez surement déjà aperçu des labels équitables sur des emballages dans les rayons du supermarché en faisant vos courses. Mais qu’y-a-t-il vraiment derrière Max Havelaar, Ecocert, Alter Eco ou Paysans producteurs ? Quelles sont les garanties qu’ils offrent : qualité, tracabilité, responsabilité ? Ont-ils tous les mêmes objectifs ? Nous en citerons deux qui parmi les plus connus et les plus représentatifs : Fairtrade/Max Havelaar et « AB »: Agriculture Biologique

Fairtrade/Max Havelaar

Quoi ?
Une association délivrant l’un des plus importants labels internationaux de commerce équitable qui couvre non seulement le café mais aussi d’autres produits comme le thé, le chocolat, le riz, les bananes…

Quand ?
Création en 1988 aux Pays-Bas.

Comment ?
Par un appel de producteurs de café Mexicains à une ONG néerlandaise : « Évidemment, recevoir chaque année vos dons pour acheter un camion ou construire une petite école afin que la pauvreté soit plus supportable, c’est bien. Mais le véritable soutien serait de recevoir une rétribution plus juste pour notre café. »

Qui ?
Mouvement international regroupant ONGs et représentants de producteurs.

Pourquoi ?
Lutter contre la pauvreté des producteurs des régions du Sud en passant d’un « assistanat » sous forme de dons d’associations et d’ONGs à une véritable rémunération équitable, valorisant de manière juste leur travail.

Les Objectifs se déclinent en 3 axes :

  • Économique : les producteurs perçoivent un revenu stable pour subvenir à leurs besoins et pouvoir investir.
  • Social : s’unir dans des organisations démocratiques, respectueuses des droits sociaux et autonomes face au marché.
  • Environnemental : améliorer la gestion des ressources, traiter les déchets et remplacer des produits chimiques au profit de produits d’origines animales ou végétales et ainsi progresser vers des méthodes d’agriculture biologique.

La certification s’effectue grâce à des audits externes; La certification ISO avec inspections, TK

Agriculture Biologique

Quoi ?
Ce label officiel est plus ancien que Maax Havelaar et couvre aussi tout un ensemble de produits, fruits et légumes mais aussi des produits finis comme le vin ou les biscuits.

Quand ?
Créé en France en 1985, un label Agriculture Biologique au niveau Européen a vu le jour 2009 afin d’harmoniser les critères et les pratiques.

Comment ?
Ses objectifs sont de certifier une production respectant l’environnement, sans utilisation de pesticide ou autres composants chimiques, ce qui diffère quelque peu de Fairtrade/ Max Havelaar, même si la notion de responsabilité environnementale est présente parmi leurs objectifs.

Qui ?
Le label AB était la propriété exclusive du Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt qui en a définit les règles d’usage jusqu’en 2009 et sa création au niveau Européen. Pour obtenir ce label, il est nécessaire de demander une certification. Plusieurs organisme peuvent certifié un candidat.

Pourquoi?
Plus concrètement, le label certifie les produits 100% bio ou dans le cas de produits transformés, ceux étant composés d’au moins 95% d’ingrédients issus d’une production biologique, mettant en œuvre des pratiques de culture et d’élevage respectueuses de l’environnement et du bien-être animal.

D’autres labels existent pour certifier que la production ne participe pas à la déforestation par exemple. Retrouvez plus d’informations sur les labels en général sur coffee-webstore.

Distribution et Consommation

Vous pouvez acheter votre café dans différents lieux : votre bon vieux supermarché près de chez vous, dans des enseignes spécialisées comme Starbucks, Nespresso, dans des épiceries fines et des bruleries ou parfois même au comptoir du petit bar en bas de chez vous. Les vendeurs de cafetières proposent aussi généralement leur propre selection de café.

Il existe ensuite différentes façons de le consommer : selon vos goûts, bien corsé et concentré ou plutôt léger, selon le temps que vous avez, le café soluble sera un bon allié si vous êtes pressés en revanche si vous avez plus de temps un café à l’italienne sera le bienvenue, ou encore selon vos moyens financiers, de la machine à percolateur au Bodum ou au café filtre le budget n’est pas le même. Voici donc quelques conseils et infos pratiques pour découvrir ou redécouvrir le café et faire plaisir à vos papilles et peut-être aussi à votre portefeuille…

Le soluble

 

C’est ce qu’il y a de plus basique et de moins cher. Vous le trouverez facilement en supermarché, mais c’est aussi souvent le café que vous buvez dans la machine à café du bureau. Vous n’aurez pas beaucoup de choix, le goût n’est clairement pas sa valeur ajoutée, mais il a l’avantage d’être rapide et économique. Si vous faites du camping par exemple, il peut être un très bon compagnon à condition d’avoir un peu d’eau chaude !

Le filtre

Il est très courant, et nous l’avons longtemps utilisé avant de découvrir de nouvelles méthodes. Quand c’est votre premier cadeau d’étudiant, vous êtes bien content ! Une machine électrique en plastique, de l’eau, un filtre non blanchie de préférence, et du café moulu – équitable bien sur, et hop c’est parti pour les révisions !

Il en existe même des programmables. Vous trouverez votre bonheur pour un budget compris entre 30€ et 60€. Il n’y a rien de meilleur que de se faire réveiller par le bruit caractéristique de cette machine et par l’odeur envoûtante du café… On trouve des cafés moulus à partir de 3€ les 250g. Pour un café de qualité et équitable on peut le trouver aux alentours de 4€ à 5€ en supermarché ou en brûlerie. Pour le gout et le porte monnaie, tout dépend de la quantité de poudre que vous mettez dans votre filtre !

Nespresso®

A la mode avec le fameux « Nespresso, what else ?», cette solution est présente partout, au boulot et chez beaucoup de personne. Les machines peuvent être bleues, blanches ou rouge, en plastique, pour 70€ le premier prix, mais avec un budget supérieur comptez minimum 120€ pour une machine avec des matériaux plus nobles et résistants : acier, plastiques plus épais. Sur leboncoin® il y a aussi de très bonnes affaires !
Puis on achète les capsules et là on a l’embarras du choix: provenances exotiques, saveurs en pagaille, choix de l’intensité…Un étui de 10 capsules coûtent 3,50€. Une capsule contient 5g de café, soit 17,5€ les 250g ou encore 3 à 4 fois le prix du café moulu. C’est bon à savoir ! Le bon plan c’est la dégustation gratuite lorsque vous vous rendez en boutique, à partir de l’achat d’un seul étui, vous avez l’occasion de découvrir et d’affiner vos goûts.

Le principe de cette cafetière est de faire passer l’eau chaude sous pression pour obtenir le plus d’arômes possible du café. C’est ce qu’on retrouve dans les machines de bars. Les capsules offrent des mélanges parfois assez unique. Le coté moins glamour, c’est qu’il faut jeter la capsule. Des tests sont en cours pour que les capsules puissent être recyclées dans le circuit de recyclage de la ville. Sinon vous pouvez garder les capsules vides dans un sac et les ramener au magasin, dans des points relais qui ont des bornes spéciales (oui oui, le magasin d’optique à coté de chez moi a déjà repris un sac de capsules usagées).

La French Press

La fameuse cafetière Bodum® ou cafetière à piston de vos grands-parents ! 40€ la « petite » qui vous fait à peu près 2 mugs. En verre, et en métal, ça tient bien la route. Il existe la version en cuivre pour le même prix. Vous mettez votre café moulu, de l’eau chaude, vous laissez infuser jusqu’à 4 minutes selon les goûts, et vous appuyez sur le piston à la main, ce qui filtre et laisse le marc de café dans le fond. Le café obtenu est très agréable. À la différence du café-filtre, vous gardez l’huile de café qui donne un goût particulier et appréciable, avec une fine couche de mousse onctueuse. Ce procédé met bien en valeur les arômes du café. Question maintenance vous nettoyez à l’eau rapidement votre cafetière et jeter le marc de café dans l’évier, c’est un très bon débouche évier et un excellent compost également. Le bon plan : acheter un moulin à café en brocante à 20€, et achetez votre café en grain en vrac. Selon le volume que vous prenez, vous pourrez facilement atteindre les 3 à 4€ les 250g pour un café de qualité ! Rien ne vaut l’odeur du café tout frais moulu et qui plus est par vos soins !

L’exotisme

La machine à l’italienne, en métal, 3 compartiments. En bas de l’eau, au milieu votre café moulu, et en haut le café obtenu après avoir fait chauffé l’eau ! Il faut faire très attention à bien visser les compartiments car la pression peut être très forte. La café est très bon aussi!

Il existe aussi les machines turques mais cela demande beaucoup de préparation et de pratique pour arriver à un résultat excellent.

 

Boostant naturel, effets et durée

Bien qu’il existe des variations selon les individus, les effets du café sont globalement les suivants :

  • la caféine agit au bout de 10 min
  • l’effet maximum est ressenti entre 15 min et 2h
  • 99 % de la caféine est absorbée en 45 min
  • durée d’action : entre 4h et 6h

Conseil eprouvé et validé : café sieste

Nos Recommandations

Consommez votre café pour le plaisir, vous voulez être le type trop stressé au boulot qui prend 5 cafés par jour, et qui « ne peut pas passer sa journée sans un café ? »
Privilégiez le café de qualité, acheter son café en grain, en vrac peut vous permettre de goûter de très bon café à un prix très raisonnable. Le but du café est de se booster! Et enfin, c’est important d’avoir le moins d’impact possible, notre choix : french press + moulin à café c’est trop la classe !

Voici notre récap selon les trois critères suivant :
Économique : prix pour les 250g
Responsable : le circuit le plus court possible du producteur au consommateur, le moins de déchets, d’eau, et d’énergie utilisé pour le produire et le consommer
Qualitatif : goût, coté pratique
capture-decran-2016-09-28-a-20-41-47

« Je sais maintenant pourquoi les Anglais préfèrent le thé : je viens de goûter leur café » Pierre-Jean Vaillard

Co-écrit avec Maxime.


Ressources :

Bodum
Nespresso
Starbucks
Les origines et le mélange – Krups
Testez vos connaissances – jeconsommeequitable
Dix idées reçues sur le commerce équitable – maxhavelaar
Comité français du café
Les labels
Fiche café

4 Commentaires

  1. Ouai, le café c’est quand même de la bombe. Nous en Alsace y a des types suffisamment chauvin pour faire du café Alsacien (Bon bien sûr c’est que la torréfaction). Mais je le trouve à 12 € le Kg. Ensuite pour la méthodo de préparation il y a une multitude de méthodes. Moi je poids en gros grain et je fais infuser plus longtemps. On trouve plein de vidéos qui montre comment faire (même si tout suivre à la lettre est un peu superflux) et cette vidéo est pas trop mal parce que la dondon à le même casque que moi : https://m.youtube.com/watch?v=ltR8VC09rOc

    • Ahah merci pour le commentaire, et c’est bien pratique d’avoir du café à ce prix qui doit pas être mauvais ! Bien vu la vidéo 🙂

  2. J’aime beaucoup le thé et l’infusion, ce sont mes boissons principales.
    Mais en lisant l’article m est venue l’envie d’essayer de me faire un bon café
    Merci pour toutes ces précieuses in formations !!!

    • Le thé est aussi une bonne boisson chaude j’urilise les deux surtout lorsque je sens que je prends trop de café !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.