C’est déroutant de voir que sur une interview de plus de 2 heures avec l’un des entrepreneurs les plus influents de notre siècle, les médias se sont focalisés sur le fait qu’il ait fumé un joint qui est de plus légal en Californie.
Par exemple, ils n’ont pas relevé la partie de l’interview où Joe Rogan pose une question sur les avions électriques.

Pour faire court, le changement climatique est l’une des problématiques qui influencera le plus notre survie d’ici les prochaines années et décennies. Il y a l’intelligence artificielle aussi mais c’est un autre sujet. Cet article est donc ma petite contribution sur les informations importantes qui devraient selon moi être relayées en terme d’importance pour notre avenir.

C’est la première fois que j’ai entendu une réponse relativement détaillée en trois ans d’interview avec Elon Musk.
Pour les initiés Elon Musk est le CEO de plusieurs entreprises innovantes dans domaines majeurs (SpaceX, Tesla, The Boring Company, Neuralink et anciennement OpenAI). C’est le genre à ne pas s’arrêter simplement à des idées. L’autre truc assez dingue c’est qu’en une interview d’une ou deux heures il est quasiment impossible de le faire parler de manière approfondie sur tous les sujets de ses entreprises à la fois.

L’avion électrique, c’est encore un truc que beaucoup de gens pensent impossible. Pourquoi c’est un gros enjeux, et bien au dernières nouvelles du GIEC ça serait pas mal de réduire nos émissions de CO2. Et bingo, les avions c’est de moins en moins chère, donc on le prend de plus en plus, à tel point que pour un Paris-Marseille/Nice on préfère prendre l’avion plutôt que le train.

À priori les voitures et le transport terrestre seraient le plus problématique par rapport aux avions en terme d’émissions de CO2 car il y aurait plus de 2 milliards de véhicules thermiques sur notre fameuse Terre (selon les dire de monsieur Musk, je n’ai pas vérifié ce point).
Mais l’aviation devraient tout de même sérieusement plancher dessus. Elon Musk a ça en tête mais bien évidemment il est assez occupé avec ses autres entreprises et il est obligé de gérer ses priorités.

A ma connaissance, je ne connais aucun autre projet à part le Solar Impulse 2 qui a fait quelques preuves mais rien à voir avec ce dont il est question dans cette interview.

Vous avez en prime un exemple de réflexion par premiers principes physiques qui est une marque de fabrique des plus grandes innovations.

Vous trouverez la vidéo en VO sans sous-titres de l’interview au passage précis pour les plus énervés, et sinon j’ai traduis ça aux petits oignons en anglais et en français (ouai google traduction commence à être assez propre, qu’est-ce que vous en pensez ?).

VO

JR : Now, have you ever look at planes and gone I could fix this?
EM : I have a design for a plane.

JR : You do? A better design?
EM : Yeah, I mean probably, I think it is yes.

JR : Who do you talked to about this?
EM : I’va talked to friends… and girlfriends…

JR : I’m you’re friend you could tell me, what do you got, what’s going on?
EM : Well I mean the exciting thing to do would be some sort of electric vertical take off and landing supersonic jet or some kind.

JR : Vertical take off and landing meaning no need for runway, just shoot up straight in the air and shoo, Ouh! How would you do that? They do that in some military aircrafts correct?
EM : Yeah, yeah, the trick is you have to transition to level flight and the things that you would use for vertical take off and landing is not suitable for high speed flight.

JR : So you have two different systems…

EM : I’ve though of this quite a lot. An interesting thing about an electric plane is that you want to go as high as possible. You need a certain energy density in the battery pack because you have to overcome gravitational potential energy; Once you have overcome gravitational potential energy and you are at a high altitude, the energy you use in cruise is very low and then you can recapture a large part of your gravitational potential energy on your way down.
So you don’t really need any kind of reserve fuel if you will because you have the energy of high, gravitational potential energy. This is a lot of energy.
So once you can get high… The way to think about a plane is that it’s a force balance.

— Demonstration of 1st principle thinking —

So their is a force balance. So a plane that is not accelerating is a neutral force balance.
You have :
1 the force of gravity,
2 the lift force of the wings,
3 then you got the force of one of the thrusting device, the propeller or turbine or whatever it is and
4 you got the resistance force of the air.

Now the higher you go the lower the air resistance is. Air density drops exponentially. But drag increases with a square, and exponential beats the square. The higher you go the faster you will go for the same amount of energy.

And at a certain altitude you can go supersonic with less energy per mile quite a lot less energy per mile than an aircraft at 35,000 feet, because it’s just a force balance.

” Because it’s just a force balance”  ==> cette punchline de génie me rappel un peu celle de Top Gun : “because I was inverted“.

JR : I’m just too stupid for this conversation
EM : It makes sense tho

VF

JR : Maintenant, vous êtes-vous déjà posé la question des avions en vous disant : je peux régler le problème ?
EM : J’ai le design d’un avion.

JR : Vous avez ça ? Un meilleur design ?
EM : Ouai, enfin probablement, je pense qu’il est meilleur oui.

JR : A qui en avez-vous parlez de ça ?
EM : J’en ai parlé à des amis… des petites copines…

JR : Je suis ton ami, tu peux me dire, qu’est-ce que tu as, qu’est-ce que c’est que le truc ?
EM : Et bien je dirais que la chose excitante à faire serait une sorte de jet supersonique à décollage et atterrissage électrique ou un truc du genre.

JR : Décollage et atterrissage verticaux ça signifierait pas besoin de piste, simplement aller droit dans les airs et shoo, Ooh. Comment ferais-tu ça ? Ils le font sur certains avions militaires si je ne trompe pas ?
EM : Ouai, ouai, le truc c’est qu’il faut faire la transition à un vol par phase et les choses que tu utiliserais pour le décollage et l’atterrissage verticaux ne conviennent pas au vol à grande vitesse.

JR : Donc tu as deux systèmes différents…
EM : J’y ai beaucoup réfléchi. La chose intéressante à propos de l’avion électrique c’est que tu veux aller aussi haut que possible. Tu as besoin d’une certaine densité d’énergie dans la batterie, parce que tu dois surmonter l’énergie potentielle gravitationnelle. Une fois que tu as surmonté l’énergie potentielle gravitationnelle et que tu es à haute altitude, l’énergie utilisée en croisière est très faible et tu peux ensuite récupérer une grande partie de cette énergie potentielle gravitationnelle lors de la descente.
Donc tu n’as pas vraiment besoin de réservoir de carburant, car tu as l’énergie de l’altitude, l’énergie potentielle gravitationnelle. Cela représente beaucoup d’énergie.
Donc une fois que tu peux être en altitude… La façon de penser à un avion c’est par un équilibre de force.

— Exemple de la manière de pensée par premiers principes physiques —

Donc il y a un équilibre de force. Quand un avion n’accélère pas il y a un équilibre neutre de forces.
Tu as :
1 la force de la gravité,
2 la force de portance des ailes,
3 ensuite tu as la force de l’un des dispositifs de propulsion, l’hélice ou la turbine ou quoi que ce soit et..
4 tu as la force de résistance de l’air

Plus tu montes, plus la résistance de l’air est faible. La densité de l’air diminue de façon exponentielle, mais la traînée – résistance à l’air – augmente avec un carré, et l’exponentielle bat le carré. Plus tu montes, plus vite tu iras pour la même quantité d’énergie.

Et à une certaine altitude, tu peux aller à la vitesse supersonique avec moins d’énergie par kilomètre, bien moins par kilomètre qu’un avion à 10000 mètres, car il s’agit simplement d’un bilan de force.

JR : Je suis juste trop stupide pour cette conversation
EM : Pourtant ça fait sens !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.